Triches aux jeux sportifs: La Française des Jeux me doit 19 000 €

Image
Vous pouvez également échanger sur d'autres sites de paris qui vous ont décus ou plus par certains côtés.

Triches aux jeux sportifs: La Française des Jeux me doit 19 000 €

Pub

Publicité
 

mecabet
Messages : 3
Inscription : mar. sept. 26, 2017 8:51 pm

Triches aux jeux sportifs: La Française des Jeux me doit 19 000 €

Message par mecabet » dim. oct. 01, 2017 7:47 pm

Joueur assidu de « Parions sport ! », un des paris sportifs proposés par la Française des Jeux, Bruno Gil n'a pas manqué de remarquer l'aubaine. Le 6 janvier dernier, le match de série B italienne estimait une victoire de Livourne à 4,20 et celle de Frosinone à 1,35, dans le pari handicap. Une cote mal taillée défiant toute logique puisque Frosinone se débat dans les tréfonds du classement quand Livourne se pavane aux meilleures places. « Je joue tous les jours, explique ce Carcassonnais. Là, la cote était tellement belle que j'ai vidé ma cagnotte ».

Bruno joue 45 fois à 100 € le pari coté à 4,20 €. Bingo ! Livourne gagne 2 à 0, et Bruno rafle la mise : 45 fois 420 €. Soit 18 900 €, desquels il faut certes déduire les 4 500 € de mise.

Mauvaise perdante, la Française des Jeux refuse de raquer. « Quand je suis allé chez le buraliste pour me faire payer, le lendemain, à ma grande surprise ils ne m'ont remboursé que ma mise de 4 500 €, s'agace Bruno Gil. Je n'ai pas triché ! La liste officielle des matches et les cotes sont affichés dans les bureaux de tabac. Eux-mêmes ont validé le match. Moi, je suis désolé, c'est le ticket qui fait foi. Et que chacun de mes 45 tickets, il y a bien marqué que j'ai gagné 420 €». D'ailleurs, ajoute-t-il, la FDJ ne s'est rendu compte de sa boulette qu'à 8 h 30, le matin du 7 janvier et a alors bloqué les paris sur le match Frosinone-Livourne.

La société de jeux de hasard reconnaît bien volontiers la bourde initiale. « Une erreur technique de notre part », dit-on au service presse de la Française des Jeux qui exhume un article du Code européen de conduite des paris sportifs pour justifier l'annulation des prises de pari sur ce match.

Les conseils de Just Fontaine

Bruno Gil n'en restera pas là. « Je me suis rapproché d'un avocat. Il m'a dit : ça se plaide. Moi je demande seulement le règlement de mes gains. Un règlement à l'amiable et basta ! Sinon je poursuis au pénal », prévient-il. Car la validité des tickets ne dure que deux mois et il craint le pourrissement de l'affaire jusqu'à expiration de ce délai.

Le joueur carcassonnais n'est pas le seul à s'estimer lésé. Les forums internet grenouillent dur (lire ci-contre) et la Française des Jeux, après avoir remporté cette manche sur un « soupçon de blanchiment d'argent », pourrait perdre la seconde sur tapis vert, au tribunal. Just Fontaine, le légendaire meilleur buteur lors d'une Coupe du monde, arrondit ses fins de mois en pigeant dans « Loto Foot magazine » (si, si, ça existe !). Alerté par un internaute dans le numéro u 12 janvier, Justo n'est pas étonné et se fend d'une préconisation : « Ce que je peux vous conseiller c'est de conserver précieusement vos tickets. Je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parler de cette histoire… » On parie ?

Profitant d'une inversion de cotes sur un pari sportif, Bruno Gil, un parieur carcassonnais a misé gros sur un match de deuxième division italienne. Et gagné 19000 € que la Française des Jeux refuse de lui payer. Il serait loin d'être le seul.

Gros Buzz sur internet
L'affaire du « mauvais positionnement de cote » sur le match Frosinone-Livourne fait grand bruit sur les forums internet. « Ils nous ont bien enflés comme il faut ! », « Il faut pas qu'on soit remboursés mais qu'on soit payés, un point c'est tout ! »,

« Faire grève du jeu, ne plus jouer, FDJ voleur ! », « On a le ticket gagnant noir sur blanc ils sont obligés de payer moi je vais pas me laisser faire je vous le dis »… la colère est perceptible. D'autant qu'un récent précédent avait abouti à une autre issue : un joueur avait ainsi empoché 32 000 € en misant gros sur un mauvais positionnement de cote.

Le chiffre : 1,14
milliardd'euros >en 2010. La Française des Jeux a annoncé avec joie avoir réalisé 1,142 milliard d'euros de bénéfices en 2010, soit plus de 350 millions de mieux qu'en 2009 (783 M€).

« Je réclame seulement le paiement de mes gains. Un règlement à l'amiable et basta ! Sinon je poursuis au pénal »

Bruno Gil

un joueur carcassonnais

La Française des Jeux prétexte un « risque de blanchiment »
À la Française des Jeux où les réclamations comme celles de Bruno Gil se multiplient, on ne conteste pas avoir commis « une erreur », mais on se retranche derrière le risque de blanchiment d'argent : « Le pari sur ce match Frosinone-Livourne a été annulé. Suite à une erreur technique de notre part, le mauvais positionnement de cote sur le handicap a généré énormément de paris. Des sommes anormalement élevées, explique-t-on au service presse de la FDJ, qui font partie des risques identifiés. Nous voulons éviter tout risque de corruption et de blanchiment d'argent. Raison pour laquelle les prises de pari ont été annulées par la Française des Jeux sur ce match. » Que la décision ait été prise à 8 h 30, alors même que les tickets avaient déjà été validés - « seul le ticket fait foi », ne démord pas Bruno Gil - ne change rien à l'affaire pour la FDJ.

« La cote qui fait foi est indiquée sur le reçu de jeu »

La société de paris s'abrite derrière un document déontologique signé par plus d'une quarantaine de membres regroupés au sein de l'Association européenne des loteries et totos : « Notre décision découle d'un devoir de vigilance que nous impose le Code de conduite European Lotteries sur les paris sportifs. » Au chapitre III.2.1 intitulé « Législation anti-blanchiment d'argent », en effet, ledit code exige d'« évaluer les opportunités d'activités douteuses

[…] et appliquer les mesures appropriées pour minimiser les risques identifiés tels que : surveiller tous enjeux inhabituels ». Le hic, c'est qu'un code de bonne conduite ou déontologique n'a pas valeur juridique. Pis : les « règlements particuliers des jeux de pronostics sportifs » publiés par la Française des Jeux elle-même sur son site internet www.fdj.fr, à l'article 2.1.6. du chapitre « Parions sport », précise : « La cote faisant foi pour la détermination du gain d'une combinaison est celle enregistrée et scellée informatiquement lors de la validation de la prise de jeu et indiquée sur le reçu de jeu ».
En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2011/01 ... qJ2yvtt.99

http://www.ladepeche.fr/article/2011/01 ... 000-e.html



Répondre